Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith

Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith


Personnellement, même dans mes pires cauchemars, je n’ai jamais imaginé que je pouvais me transformer en personnage de film d’horreur. Mais admettons que je me réveille un matin dans cet état. Alors, j’aurais sans doute besoin du guide de survie de Seth Grahame-Smith. Evidemment, je ne corresponds pas exactement au public visé, à savoir les adolescents et les jeunes adultes qui ont la manie d’aller camper dans les bois ou de squatter les vieux manoirs abandonnés. Or, ces insouciants ignorent qu’ils sont les protagonistes d’un film d’horreur. L’auteur leur fourni donc plusieurs astuces pour naviguer dans cet univers (le "Terreurverse"). Dans le premier chapitre, par exemple, il répond à cette question essentielle : Comment savoir si je suis dans un film d’horreur ? Pour y répondre, il y a une check liste simple. Observez le décor. Tout a l’air granuleux ? c’est mal éclairé ? Et vos compagnons ? Correspondent-ils à l’archétype des personnages de films d’horreur (le petit gros sympa, la gothique, la jolie fille naïve, le geek …), etc. 


Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith. Pages 54 et 55

Une fois le diagnostic établi avec certitude, il s’agit de déterminer dans quel type de film d’horreur vous êtes et, par extension, à quelles créatures vous allez être confronté : Slashers (psychopathes en tous genres), morts-vivants (fantômes, zombies, vampires…), monstres (loups-garous, extra-terrestres…), êtres et objets maléfiques (démons, sorciers, poupée tueuses, véhicules maudits…). Une fois qu’on y voit un peu plus clair, il s’agit d’organiser la survie de son personnage, sachant qu’un gardien de cimetière, un vigile de musée ou un scientifique ont moins de chance de s’en sortir que les personnages lambda. Les chapitres suivants prodiguent une multitude de conseils bien utiles pour survivre. L’auteur proposent plusieurs fiches et boîtes à outils dont les parades s’inspirent des grands classiques du genre. Comment survivre aux grandes vacances, à une nuit de baby-sitting ou dans une maison hantée ? Pensez Aux dents de la mer, à Scream ou à Amityville, la maison du diable. Comment se débarrasser d’un zombie, d’une personne possédée, d’un extra-terrestre ou d’une poupée tueuse ? Songez à La nuit des morts-vivants, L’exorciste, Alien ou Chucky


Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith. Pages 74 et 75

Seth Grahame-Smith ne laisse absolument rien au hasard. Il rappelle que, dans les films d’horreur, aucun véhicule ne démarre jamais du premier coup. Il faut toujours attendre que votre poursuivant ait passé un bras à travers la vitre avant de pouvoir mettre les gaz. Autre règle immuable : une soudaine chute de température précède toujours l’arrivée d’un revenant. Méfiance donc si de la fumée sort de votre bouche (sauf si vous avez une cigarette dans la main).  Dernière recommandation : oubliez votre téléphone portable ! Soit il n’y a pas de connexion, soit il n’y a plus de batterie ou, pire encore, il est connecté avec le mal. Tout cela n’est pas très rassurant, j’en conviens, mais sachez qu’avec le guide de survie de Seth Grahame-Smith vous avez une chance infime de vous sortir de ce guêpier… surtout si vous êtes dans une suite et donc le héros de la série. Sinon, en cas d’extrême urgence (c’est-à-dire de mort imminente de votre personnage), l’auteur a prévu quelques "sièges éjectables". Il s’agit généralement de retourner le scénario à votre avantage, soit par une action inappropriée de votre personnage (entraînant un changement de genre cinématographique), soit un changement de décor (un scénariste dans un film à petit budget ne pourra pas vous suivre dans un décor dispendieux) soit une réplique de dialogue trop longue (les méchants dans les films d’horreur sont plutôt manichéens et peu enclins à la réflexion), etc. 


Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith. Pages 104 et 105

Vous l’aurez compris, Comment survivre dans un film d’horreur est la bible du cinéphile amateur de films d’horreur. Il ne s’agit ni d’un roman ni d’un essai, même si les références sont nombreuses. Le livre tient plutôt de la métafiction. Seth Grahame-Smith invite son lecteur à s’amuser avec lui des codes et des mécanismes du genre et signe un ouvrage plein d’humour. Je regrette juste que les films listés à la fin de l’ouvrage soient exclusivement anglo-saxons (l’auteur préférant les remakes américains de films asiatiques, par exemple) mais j’imagine que le champ d’investigation était trop vaste et qu’il fallait bien le limiter. Il n’a pas omis néanmoins de signaler que l’Asie est un territoire très dangereux pour les personnages de films d’horreur. Il faut savoir aussi que la première version de Comment survivre dans un film d’horreur est paru aux Etats-Unis en 2007. La présente édition a été actualisée mais il est évident que les films les plus récents n’ont pas été pris en compte. En dépit de ces petits bémols, je dois dire que je n’ai pas boudé mon plaisir. Certains passages sont franchement hilarants et j’ai eu plaisir à me remémorer tous ces films qui m’ont tant fait frissonner. 


Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith. Pages 146 et 147

Seth Grahame-Smith a plusieurs cordes à son arc. Il écrit et/ou produit des films et des séries télévisées mais, en France, il est surtout connu comme romancier. Il a publié notamment Orgueil et Préjugés et Zombies (Flammarion, 2009), Abraham Lincoln, chasseur de vampires (Eclipse, 2010) et Douce nuit, maudite nuit (J’ai Lu, 2014). Son dernier roman, The Last American Vampire (Grand Central Publishing, 2015) n’est pas encore paru en France. Il s’agit de la suite d’Abraham Lincoln, chasseur de vampires.

📌Comment survivre dans un film d’horreur. Seth Grahame-Smith. Ynnis éditions, 176 p. (2021)


Commentaires

keisha a dit…
A prendre au 12ème degré je suppose. Il me semble connaitre ce Orgueil et préjugés et zombies...
je lis je blogue a dit…
Oui, tout à fait !

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus