Max et Lili. D. de Saint Mars et S. Bloch

N°21 max a la passion du foot


 Pour ceux qui ne connaissent pas encore Max et Lili, précisons qu’ils sont les héros d’une collection de mini bandes dessinées en format de poche qui permettent d’aborder tous les sujets de la vie quotidienne. La série, qui s’adresse aux enfants à partir de 6 ans, compte déjà 126 titres parmi lesquels : Max et Lili ont peur du noir (tome 122), Lili est stressée par la rentrée (tome 97), Max et Lili sont fans de marques (tome 85), Max se fait insulter à la récré (tome 67), Grand-père est mort (tome 19), Les parents de Zoé divorcent (tome 5) … bref, il y a un titre pour chaque situation. Le modèle est toujours le même : une BD de moins de 40 pages, suivie d’un petit livret illustré de 5-6 pages avec un questionnaire permettant à l’enfant d’évoquer sa propre expérience. 

Les enfants aiment beaucoup ces petites bandes dessinées. Elles sont rapides à lire et ils peuvent s’identifier aux personnages. Il y a toujours un sujet qui les touche, qu’il soit anodin ou plus compliqué à aborder. Il ne s’agit pas de faire la morale aux enfants mais plutôt de les inciter s’interroger et à s’exprimer. Selon les thématiques abordées, il s’agit aussi de comprendre pourquoi on agit de telle ou telle manière et aussi de montrer que les actes ont des conséquences bonnes ou mauvaises sur les évènements ou sur nos proches.


Max raconte des bobards


Par exemple, dans Max raconte des bobards, les auteurs montrent que les mensonges sont une manière de se rassurer, de s’inventer une personnalité que les autres peuvent admirer. Ainsi, Max qui est en vacances à la mer, n’arrête pas de frimer et de raconter des histoires pour épater la galerie. Cela exaspère sa sœur Lili et surtout cela finit par se retourner contre lui. Lorsqu’il ment sur son âge au cinéma, il est obligé de payer son ticket plein tarif alors qu’il aurait pu entrer gratuitement. Et lorsqu’une jeune fille est coincée sur un rocher par la marée montante, personne ne veut le croire. Il doit aller la secourir lui-même.

Dans Max ne respecte rien, le petit garçon a décidé de se comporter comme un caïd pour se venger de Lili qui l’a humilié devant ses copains. Il apprend rapidement à ses dépends que manquer de respect à ses proches n’est pas la meilleure des solutions. A l’école, il est puni plusieurs fois par le directeur. A la maison, Max se comporte comme un véritable goujat. A la fin, papie décide de le prendre entre quatre yeux pour lui rappeler quelques règles de vie.


Max a la passion du foot


Max a la passion du foot aborde un sujet bien plus léger… du moins en apparence car les auteurs rappellent que c’est un sport nécessitant beaucoup d’efforts et qui permet de se surpasser. En effet, au début de l’histoire, Max est souvent ignoré par les autres joueurs de l’équipe. Ceux-ci considèrent qu’il joue vraiment trop mal et ne lui passe jamais la balle. Une occasion de s’illustrer se présente néanmoins à lui lorsque son équipe doit affronter celle de l’école Victor Hugo. Bien qu’il ne soit qu’un remplaçant parmi d’autres, Max s’entraîne tout le week-end.

Il existe de nombreux produits dérivés autour de l’univers de Max et Lili : jeux de société, Livres-jeux, carnets, agendas et même une collection d’applications pour tablettes et smartphones. La série n’est pas sans rappeler un autre duo de BD : les fameux Tom-Tom et Nana, dont les gags ont régalé des générations de petits lecteurs. Néanmoins cette collection n’a pas de vocation pédagogique particulière.


Max et Lili. D. de Saint Mars et S. Bloch


📌Max et Lili. Dominique de Saint Mars et Serge Bloch. Caligram, 126 vol. (2004-2021)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus