Première personne du singulier. Haruki Murakami

Première personne du singulier. Haruki Murakami


Plus je découvre l’œuvre d’Haruki Murakami plus j’apprécie l’auteur. J’aime son étrangeté, son humour et son coté facétieux. J’ai l’impression que je ne comprends pas toujours où il veut en venir mais j’apprécie son style d’écriture et l’atmosphère qu’il crée dans ses récits.

📝Je suis entrée dans son œuvre par la petite porte : d’abord une adaptation de ses nouvelles en Bande dessinée, Le septième Homme, puis un l’opus intitulé Abandonner un chat. Ce dernier ressemble davantage à une biographie (celle de son père) que Première personne du singulier. En effet, ce livre se présente sous la forme d’un recueil de nouvelles. Il y en a huit au total, qui s’articulent autour de plusieurs thématiques, comme le jazz, le baseball, les femmes, etc. Comme l’indique le titre, ces textes prétendent relater des souvenirs du narrateur, dont on soupçonne qu’il s’agit de l’alter ego Haruki Murakami. Il s’agit parfois d’anecdotes ou de simples réminiscences. S’il est clair que certains éléments sont réels, la narration n’est pas dénouée d’une dose de « fantaisie ».

Dans Charlie Parker plays bossa-nova, le romancier japonais évoque un canular journalistique datant de ses années de fac. La farce se serait rappelée à lui quelques années plus tard alors qu’il fouinait dans les rayons d’un disquaire indépendant de New-York. Quoi qu’il en soit, l’écrivain admet ici qu’il ment parfois pour son bon plaisir. Or, les faits qu’il rapporte dans ce recueil sont souvent oniriques. Il reprend, par exemple, le personnage du singe de Shinagawa (qui apparait déjà dans une nouvelle de Saules aveugles, femme endormie). Cet animal doué de parole lui apparait alors qu’il fait ses ablutions dans le spa d’une auberge miteuse. Le romancier et le primate passe ainsi la soirée à boire des bières et à deviser sur les femmes. Dans Recueil de poèmes des Yakult Swallows, Haruki Murakami (qui décidément s’amuse de tout) partage avec nous les vers qu’il aurait composé à la gloire son équipe de baseball favorite. Mais il arrive aussi que l’écrivain soit le personnage dupé de l’histoire. Dans Carnaval, par exemple, il fréquente une femme pendant plusieurs mois avant de découvrir qu’elle pratique l’escroquerie de haute voltige.  

💪Ce mois dédié à la littérature japonaise (organisé par les bloggeuses Hilde et Lou) tombe à pic pour parler d’Haruki Murakami dont l’actualité est assez chargée. En effet, le 22 mars dernier sortait sur les écrans français une nouvelle adaptation de son œuvre. Il s’agit de Saules aveugles, femme endormie, le film d'animation de Pierre Földes. Les éditions Belfond éditent à cette occasion le "Tie-in" du film tandis que 10/18 publie en format de poche ses deux derniers ouvrages traduits en Français (Abandonner un chat et Premiere personne du singulier), ainsi que des versions "collectors" des Amants du Spoutnik et de Kafka sur le rivage (à paraître en mai 2023). Shinchosha, la maison d'édition nippone d’Haruki Murakami, a annoncé enfin la publication d’un nouveau roman au Japon pour le 13 avril 2023. On ne sait pas encore quand paraîtront les versions traduites du roman mais l’éditeur a indiqué que le manuscrit original compte plus d’un millier de pages (Source : Le Point, 01/02/2023).

📌Première personne du singulier, confessions passagères. Haruki Murakami. Editions 10/18, 190 pages (2023)


Commentaires

Fanja a dit…
C'est un de mes premiers auteurs chouchous, tous pays confondus, même si j'ai été un peu moins enthousiasmée par ses derniers. Il me reste encore à lire celui-ci, et quelques autres parmi ses tout derniers, mais je suis moins nouvelles, donc moins pressée. Je m'en garde aussi un peu sous le coude, sinon je n'aurai plus rien à lire de lui.:)
je lis je blogue a dit…
J'ai mis beaucoup de temps avant de ma décider à le lire. Du coup, j'ai de belles heures de lecture en perspective.
rachel a dit…
Il va falloir que je commence a le lire...un jour...;)
Violette a dit…
Je n'aime pas trop cet auteur mais je dois avouer que ce livre me tente tout de même !
La petite liste a dit…
Moi aussi, j'aime beaucoup Haruki Murakami. J'ai lu la plupart de ses romans mais certains, comme "Chroniques de l'oiseau à ressort", mon premier, il y a bien des années et il ne serait sans doute pas mauvais que je les relise.
maggie a dit…
Son étrangeté mon me dérange même son autobio autoportrait d'un coureur de fond ne m'a pas plu à cause de son style... Hélas, je n'accroche pas...
je lis je blogue a dit…
Pour ma part, j'ai choisi des textes courts pour commencer.
je lis je blogue a dit…
En effet, ce recueil est une bonne façon de découvrir Haruki Murakami, son style d'écriture et ses thèmes fétiches. Et il n'est pas trop long
je lis je blogue a dit…
Je pense que je vais pouvoir m'attaquer à ses œuvres plus conséquentes. J'ai bien envie de commencer par "Kafka sur le rivage", le roman qui l'a fait connaître, je crois
je lis je blogue a dit…
Je comprends. Il est vrai que son style est particulier. Si tu veux faire un autre essai, je te recommande "Abandonner un chat" qui est un texte plus "traditionnel".
Ingannmic, a dit…
J'adhère complètement à ses univers... j'ai juste été déçue par 1Q84, mais Kafka sur le rivage, Chroniques de l'oiseau à ressort (pas facile à lire, mais mon préféré, je crois...), La fin des temps, sont des incontournables ! J'aime généralement aussi ses recueils de nouvelles, et j'avais loupé cette sortie poche, merci pour le tuyau !
Miss Sunalee a dit…
J'ai lu quelques-uns de ses romans, mais l'envie n'y est plus... je ne suis pas bon public quand l'étrange se mêle à la réalité.
je lis je blogue a dit…
Merci, je note les suggestions car j'ai pratiquement toute son œuvre à découvrir
je lis je blogue a dit…
J'y vais à doses homéopathiques... j'ai souvent du mal avec les univers oniriques ou le réalisme magique, mais là, ça passe bien.
Carfax a dit…
bonjour, comment vas tu? je connais cet auteur de nom et aussi à travers l'adaptation cinématographique de Burning. j'ai vu que ma bibliothèque disposait de certains de ces livres. il faudrait que j'en teste un. passe un bon dimanche et à bientôt!
je lis je blogue a dit…
Bonjour Carfax. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir les adaptations cinématographiques des œuvres d'Haruki Murakami. Je pense que ça serait intéressant mais je préfère lire les livres avant pour ne pas être trop influencée. As-tu vu l'adaptation de "Saules aveugles, femme endormie" au cinéma ?
Hilde a dit…
J'aimerais bien découvrir ce titre. J'ai beaucoup apprécié la lecture de "Kafka sur le rivage", mais avec cet auteur, je ne sais jamais si je vais accrocher ou pas ! Je suis passée à côté d'"1Q84". J'ai découvert cet auteur avec "La Course au mouton sauvage", c'est un bon souvenir de lecture. J'apprécie aussi son écriture et les atmosphères particulières de ses romans. Je te souhaite de belles découvertes pendant ce mois japonais.
je lis je blogue a dit…
C'est un texte assez court donc tu ne risques pas grand chose.
FondantGrignote a dit…
Je vis avec un grand fan de Murakami mais n'ai jamais été tellement attirée par son univers ni par son style... Ton billet me rappelle qu'il faudrait que je retente une nouvelle rencontre ;-) Belles découvertes pour la suite !
je lis je blogue a dit…
Je n'étais pas certaine non plus de pouvoir entrer dans l'univers de Murakami. C'est pour ça que j'ai choisi de commencer par des textes cours et une bande dessinée adaptée de ses nouvelles
La petite liste a dit…
Je sais qu'il a bel et bien tenu une boite de jazz.
je lis je blogue a dit…
oui, c'est exact. D'ailleurs, il fait de nombreuses références musicales dans ses œuvres.

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus