Tokyo la nuit. Mateusz Urbanowicz

Tokyo la nuit. Mateusz Urbanowicz


 L’artiste polonais Mateusz Urbanowicz est très présent sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs ainsi que j’ai découvert son travail avant de me procurer son dernier ouvrage paru en Français (Il s’agit en fait d’un ouvrage bilingue Japonais/Français) : Tokyo la nuit. Le sous-titre, L'Art du dessin de Mateusz Urbanowicz II, rappelle que se livre fait suite à celui dédié aux boutiques de Tokyo. Le projet initial est plutôt original puisque l’auteur n’a pas cherché à (représenter des lieux attractifs mais plutôt des endroits insolites (ponts, souterrains, Parkings, angles de rues, impasses, buildings, etc.). Mateusz Urbanowicz a repéré ses endroits lors de ses déambulations nocturnes dans la capitale japonaise. C’est une des raisons pour lesquels, ses illustrations font transparaître une ambiance très particulière, parfois un peu inquiétante. Pour ma part, j’ai un faible pour la série intitulée Tokyo pluvieux (chapitre 4). Le rendu est très impressionnant, notamment le reflet des différents éléments de décors dans les flaques d’eau.

Tous les dessins sont réalisés à l’aquarelle. La technique utilisée est longuement décrite, non seulement au fil des pages pour souligner les difficultés de chaque illustration, mais aussi dans une annexe à la fin de l’album. Le livret qui clôture l’ouvrage est un véritable making of, comprenant une interview de Makoto Shinkai (un membre de l’équipe artistique du studio d’animation CoMix Wave Films), ainsi qu’une série de documents concernant les préparatifs du projet, le matériel, la recherche des lieux à peindre avec des cartes géographiques pour les localiser, etc. En effet, Mateusz Urbanowicz, qui semble décidément très méticuleux, pousse la précision au point d’indiquer l’adresse de ses 30 sujets. De plus, à la suite des illustrations en pleine-page (voire en double-page), il présente des fragments de dessins, sortes de zoom sur les points qui nécessitent un éclaircissement technique. Finalement, Tokyo la nuit tient autant du livre d’art que du guide pratique destiné aux dessinateurs. 


Tokyo la nuit. Mateusz Urbanowicz. P78-79


Il faut savoir que Mateusz Urbanowicz vit au Japon depuis plusieurs années. Il a fait une partie de ses études à Kobe avant d’être embauché par CoMix Wave Films, en tant que dessinateur de décors. Il a notamment travaillé à la réalisation de Your Name, un film d’animation de Makoto Shinkai. Mateusz Urbanowicz est l’auteur de plusieurs projets éditoriaux parmi lesquels un roman graphique intitulé Yuragi (en anglais) et un livre de croquis consacré à l’ile d’Hokkaidō (bilingue Japonais/Anglais). En France, son premier ouvrage, Les boutiques de Tokyo, est paru en 2019. On peut facilement accéder à ses travaux via Internet, soit sur le site officiel de l’artiste, soit sur Instagram et Tumblr ou encore à travers sa chaîne Youtube.

Le thème de l’architecture semble assez récurrent en Asie. Je pense, par exemple, aux ouvrages du Taïwanais Cheng Kai-Hsiang sur les maisons et échoppes de son île natale ainsi qu’à celui de la Coréenne Mekyeong Lee sur les épiceries traditionnelles. Les éditions Elytis publient également un leporello (livre accordéon) du néerlandais Albert Kiefer dédié à l’architecture japonaise. 


Tokyo la nuit. Mateusz Urbanowicz. P116-117


📌Tokyo la nuit. Mateusz Urbanowicz. Elytis, 160 p. (2021)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus