Neuf parfaits étrangers. Liane Moriarty

Neuf parfaits étrangers. Liane Moriarty


Le titre de ce livre m’a fait penser à Ils étaient dix d'Agatha Christie et je suppose qu’il s’agit au moins d’un petit clin d’œil de la romancière australienne à la reine du polar britannique. Du coup, comme on pourrait s’y attendre, le lecteur est rapidement plongé dans un huis clos à suspense. 

Le lieu de l’intrigue est un centre de bien-être haut de gamme. Masha Dmitrichenko, la directrice de Tranquillum House, est un personnage envoutant et charismatique. On sait qu’elle a changé radicalement de vie quelques années plus tôt, après une crise cardiaque dont elle a failli ne jamais se relever. Yao, son bras droit (ancien secouriste de métier) a assisté à sa résurrection puis à sa métamorphose. Le troisième et dernier membre de l’équipe est Dalila, l’ex assistance de Masha (lorsque celle-ci travaillait encore dans l’industrie agro-alimentaire). 

Les curistes, eux, sont au nombre de neuf. La famille Marconi est la première arrivée sur les lieux : Napoleon, le père, sa femme Heather et leur fille Zoe. Ils sont bientôt rejoints par Frances Welty, une autrice de romans sentimentaux dont la carrière est en perte de vitesse. Jessica et Ben, un jeune couple en pleine crise sentimentale, la suivent de près. Nous faisons ensuite la connaissance de Tony Hogburn, une ancienne star de football australien en surpoids, puis de Carmel Shneider, une mère de famille récemment divorcée. Lars, le neuvième personnage, est un avocat homosexuel, spécialiste des affaires matrimoniales, et adepte inconditionnel des retraites en instituts de luxe. 


Nine Perfect Strangers Saison 1


L’enthousiasme des curistes retombent dès l’annonce d’une période silence imposé. A cela s’ajoute, l’interdiction de boire de l’alcool et de céder à la "junk food" tandis que la lecture est carrément déconseillée. Le groupe est invité à des séances de méditation nocturnes, à participer à des "randonnées en conscience" ainsi qu’à des activités de groupe moins conventionnelles. En effet, Masha a décidé d’inaugurer avec eux (mais sans leur dire) un protocole révolutionnaire. Elle est persuadée qu’ils lui en seront éternellement reconnaissants. 

Neuf parfaits étrangers n’est pas un thriller à proprement parler mais on comprend assez vite que les évènements vont partir en cacahouète d’une manière ou d’une autre. Si les personnages sont un peu caricaturaux c’est pour mieux servir le caractère humoristique de ce roman sans prétention. Pour ma part, j’ai passé un bon moment en compagnie des curistes et je me suis même attachée à certains d’entre eux. Le sujet traité m’a fait penser à la série de romans policiers intitulée Les Meurtres Zen de Karsten Dusse. 

En 2021, Neuf parfaits étrangers a été adapté en mini-série télévisée par la plateforme Hulu, avec Nicole Kidman dans le rôle de Masha. L’actrice a également joué dans Big Little Lies (Petits secrets, grands mensonges), une autre adaptation d’un roman de Liane Moriarty, diffusée sur HBO. 

📚Un autre avis que le mien : Athalie

📌Neuf parfaits étrangers. Liane Moriarty. Le livre de Poche, 672 pages (2021)


Commentaires

Fanja a dit…
Je pensais justement à embarquer un roman de cette auteure que je n'ai toujours pas lue, ses livres me semblaient assez idéaux pour les vacances, mais je n'ai pas su choisir parmi tous ses titres... En te lisant, je me dis que celui-ci aurait pu faire l'affaire, mais j'ai déjà fait ma sélection. Je la découvrirai donc une autre fois...
keisha a dit…
Je l'ai lu, comme sans doute tous les romans de l'auteure qui me tombent sous la main. Distrayant en général.
Aifelle a dit…
Après deux bonnes lectures de Liane Moriarty, j'ai été déçue par celui-là. Je ne me suis pas beaucoup intéressée à cette histoire.
Miss Sunalee a dit…
J'ai lu quelques romans de Liane Moriarty et puis j'ai décidé de ne plus continuer. C'est pas mal mais ça ne m'a pas apporté grand-chose. J'ai beaucoup aimé la série Big Little Lies par contre - peut-être que le format série me convient mieux pour ces histoires.
Athalie a dit…
Tu vas rire, je l'ai lu aussi cet été ! Je publierai bientôt ma note.
je lis je blogue a dit…
Celui-ci est pas mal pour les vacances. C'est facile à lire et distrayant. J'ai lu aussi Big Little Lies en Anglais mais le sujet est plus sérieux. J'en ai lu un autre mais je ne sais plus lequel.
je lis je blogue a dit…
Tout à fait d'accord. Une autrice sans prétention mais qui peut aussi aborder des sujets de société plus graves de manière assez décapante
je lis je blogue a dit…
Effectivement les lecteurs habituels de Liane Moriarty semblent avoir moins aimé ce roman. Pour ma part, je l'ai trouvé un peu différent de son registre habituel mais je n'ai pas été déçue
je lis je blogue a dit…
J'en ai lu plusieurs (au moins 3) dont Big Little Lies et peut-être The Husband's Secret. Les livres de Liane Moriarty sont assez faciles à lire en Anglais, c'est la raison pour laquelle j'ai commencé à les lire. Celui-ci, je l'ai lu en Français, par contre. J'ai vu aussi la série Big Little Lies mais pas tous les épisodes.
je lis je blogue a dit…
Lol ! Décidément ! Je suis curieuse de savoir ce que tu en as pensé du coup.
Alex-Mot-à-Mots a dit…
J'avais lu un autre roman de l'autrice il y a quelques années qui m'avait plu. Je lirai bien celui-ci.
je lis je blogue a dit…
Il est un peu différent des autres mais j'ai passé un bon moment
Anonyme a dit…
Rien lu de cette autrice mais ça me tente bien !
maggie a dit…
Désolée, j'apparais en anonyme, j'ai oublié encore de remplir l'en -tête
je lis je blogue a dit…
Je te recommande "Petits secrets, grands mensonges" mais le sujet est plus lourd

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus