Le club des inadapté.e.s. Baur, Page & Bouchard

Le club des inadapté.e.s. Baur, Page & Bouchard


 Nous avons reçu cet ouvrage, en janvier dernier, grâce à notre abonnement à L’école des loisirs. Il s’adresse donc aux élèves de CM2 et au-delà. Le club des inadapté.e.s. est une bande dessinée adapté du roman éponyme de Martin Page qui, lui, s’adresse à une tranche d’âge supérieure (à partir de 13 ans). 

Martin, Edwige, Erwan et Fred forment un groupe d’amis très soudé. Au collège, ce n’est pas toujours la fête car leurs différences ne favorisent pas leur intégration. Edwige est l’intello du groupe, Fred se démarque par son look de métalleuse, Erwan est une sorte de MacGyver BCBG et Martin se fait tout le temps chambrer à cause de sa petite taille. En revanche, il est doué pour l’écriture et c’est donc lui le narrateur de cette histoire. 


Le club des inadapté.e.s. Baur, Page & Bouchard - P14-15


Jusqu’ici, nos héros s’accommodaient tant bien que mal de leur statut de parias mais un drame vient changer leur vision du monde. Erwan est victime d’une agression à la sortie du collège et doit être hospitalisé. L’évènement l’a si profondément perturbé qu’il semble, dans un premier temps, éviter ses amis. En réalité, il planche sur une machine égalisatrice de malheurs ! Ses copains pensent qu’il a carrément disjoncté mais décident de le soutenir quand même dans son projet farfelu. 

Plusieurs sujets viennent se greffer à l’intrigue principale. L’album permet ainsi d’aborder en douceur les problèmes de la différence, le chômage, du deuil, de la dépression, de l’alcoolisme, etc. Pour autant, le texte n’est pas trop pesant ni moralisateur. Je note, par ailleurs, que la nouvelle prof de math, Mme Benasera, ressemble à s’y méprendre à mon très temporaire enseignant de maths de 3ème. Martin Page aurait-il fréquenté incognito le même collège que moi ? 

 

Le club des inadapté.e.s. Baur, Page & Bouchard - P62-63

Pour ma part, j’avais déjà lu les romans pour adultes de Martin Page (Comment je suis devenu stupide et Une parfaite journée parfaite) et je m’attendais à une histoire très originale. Finalement, l’intrigue est moins rocambolesque que prévue mais conserve ce petit grain de folie qui est la signature du romancier. 

J’imagine qu’il n’est pas facile d’adapter un scénario comme celui-ci aux exigences de la bande dessinée mais Cati Baur s’en sort bien, tout en conservant sa propre patte. Ainsi, le titre adopte-t-il les codes de l’écriture inclusive, par exemple. Les illustrations correspondent, selon moi, à la cible visée : ni trop enfantines ni trop sobres. J’ai apprécié le format A5 de l’album et sa couverture souple, qui permettent de le glisser facilement dans un sac et de le lire dans les transports en commun. En revanche, l’illustration de couverture et le résumé en quatrième n’ont pas convaincu les plus jeunes d’entre nous. C’est dommage ! Moi, je trouvais le résumé plutôt bien tourné pour séduire les pré-ados.


Le club des inadaptés. Martin Page

A priori, il s’agit d’un one-shot mais on pourrait parfaitement imaginer de retrouver nos héro.ïne.s dans d’autres aventures.  Ceci est un appel du pied aux auteurs évidement. 

📌Le club des inadapté.e.s. Cati Baur (d’après le roman de Martin Page) & Christophe Bouchard (couleurs). Rue de Sèvres, 97 pages (2021)


Commentaires

La petite liste a dit…
Ta série de BD jeunesse m'a donné envie de lire de la BD tout court, ça fait un moment que je n'ai pas plongé mon nez dans les bulles :-) Phylactères, accrochez-vous bien, j'arrive! :-D
je lis je blogue a dit…
J'en suis ravie. Il y a vraiment des pépites en BD jeunesse (et pour les adultes aussi).
Fanja a dit…
Je garde un bon souvenir des romans de Martin Page. Bon, la BD fait clairement cible jeunesse.:) Les dessins me font un peu penser aux Tom Tom et Nana.^^
je lis je blogue a dit…
Je n'avais pas remarqué mais, maintenant que tu le dis, je trouve effectivement que ça ressemble à "Tomtom et Nana"

Posts les plus consultés de ce blog

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus