L'écluse. Pelaez & Aris

L'écluse. Philippe Pelaez (Scénario) & Gilles Aris (dessins & couleurs)


L’écluse est un polar rural qui conduit le lecteur dans le petit village de Douelle dans le Lot. A quelques semaines d’intervalle, les corps martyrisés de trois jeunes femmes ont été retrouvés près de l’écluse. Les soupçons se portent rapidement sur Octave. Ce jeune éclusier, qui souffre d’un handicap physique et intellectuel, est depuis longtemps le bouc émissaire d’une bande de voyous locale. Leur chef, Alban, est le plus virulent. Les inspecteurs Lanoix et Mollinier arrivent de Cahors pour résoudre l’enquête et éviter que la situation ne dégénère. L’intrigue se déroule dans les années 60 mais une série de flashbacks suggère qu’il pourrait y avoir un lien avec un évènement survenu au lendemain de la seconde guerre mondiale.


L'écluse. Philippe Pelaez (Scénario) & Gilles Aris (dessins & couleurs). P6-7

📝J’ai connu Philippe Pelaez à travers des scénarii un peu moins sombres que celui-ci. Je pense en particuliers à Automne en Baie de Somme en collaboration avec Alexis Chabert, publié chez le même éditeur. L’écluse est également un one-shot avec une enquête qui trouve sa résolution à la fin de l’album.  Pour ma part, j’ai touché du doigt la clé de l’énigme à plusieurs reprises mais sans jamais démêler complètement l’écheveau. 

Les illustrations de Gilles Aris servent plutôt bien l’intrigue. Certaines planches sont composées de bulles étroites qui renforcent la sensation d’oppression. A la fin de chaque chapitre, une case unique accompagnée d’une citation (généralement un extrait de dialogue) se présente comme une réminiscence d’un passé brutal, un fragment de mémoire qu’on tente de repousser. 


L'écluse. Philippe Pelaez (Scénario) & Gilles Aris (dessins & couleurs). P10-11

L’ensemble trouve sa cohérente en conclusion de l’album. Il suffit de reprendre la bande dessinée depuis le début pour comprendre que rien n’est laissé au hasard et que chaque détail compte. L’écluse a reçu le prix du Meilleur One-Shot BD du Festival Polar de Cognac en 2022.

📌L'écluse. Philippe Pelaez (Scénario) & Gilles Aris (dessins & couleurs). Grand Angle, 64 p. (2022)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus