Le déclin de l'empire Whiting. Richard Russo

Le déclin de l'empire Whiting. Richard Russo


« Depuis quelques années, la Gazette publiait le dimanche de vieilles photographies d’Empire Falls et de ses habitants dans leur glorieuse époque. (…) Pour des raisons qui intriguaient Miles, cette série réjouissait ses concitoyens, qui semblaient prendre un réel plaisir à se rappeler que, trente ans plus tôt, le samedi matin, l’Empire Avenue avait grouillé de gens, de voitures et d’activité, alors qu’aujourd’hui, évidemment, on pouvait y vider le chargeur d’une mitraillette sans risquer de blesser personne. » 

📚Cela fait presque 20 ans que je projette de lire Le déclin de l'empire Whiting sans jamais concrétiser l’envie. Pourquoi ? Premièrement, parce qu’il s’agit d’un pavé et, deuxièmement, parce que je me laisse distraire par d’autres tentations comme les nouveautés de la rentrée littéraire. Or c’est justement pendant cette dangereuse période que A girl et Keisha ont proposé, via leurs blogs respectifs, une lecture commune du roman de Richard Russo. L’occasion était trop belle... 

L’empire dont il est question dans ce roman c’est celui du clan Whiting. Cette famille fortunée règne depuis plusieurs décennies sur la bourgade d’Empire Falls (un nom prédestiné s’il en est) dans l’état du Maine. C’est Francine, la matriarche, qui tient les rênes depuis le suicide de son époux. La vieille dame est rarement présente en ville d’autant que le fleuron de l’industrie locale, la chemiserie, a fermé ses portes depuis plusieurs années, entraînant plusieurs autres établissements dans son sillage. Seul l’Empire Grill semble avoir survécu à la crise. Miles Roby, son gérant n’est guère optimiste pour autant. L’établissement vivote mais ne fait pas vraiment de bénéfices. Il n’attire plus que quelques chômeurs et piliers de bars tels Horace, journaliste de la gazette locale. Miles est en instance de divorce et son ex, Janine, est maintenant en couple avec le propriétaire d’un club de gym. Le type est un abruti fini qui squatte quotidiennement le comptoir de l’Empire Grill pour prodiguer des conseils dont tout le monde se fiche éperdument. Ce harcèlement semble néanmoins davantage motivé par un sentiment de culpabilité à l’égard de Miles que par une réelle volonté de nuire ou de provoquer. Miles doit également subir la présence non moins toxique de son propre père, Max, qui vient sans cesse lui réclamer de l’argent. Le vieux prévoit de partir en virée dans les Keys, un lieu qu’il a toujours préféré au foyer familial. Une multitude de personnages habitent ce roman dont Tick, la fille adolescente de Miles et Janine, ou encore Zach, un petit frimeur agressif qui, comme de juste, s’est trouvé une victime désignée parmi les lycéens du coin. Son père, Jimmy Minty, est un flic véreux au service du clan Whiting. Il y a quand même quelques gens bien dans l’entourage de notre héros parmi lesquels son frère David, qui lui donne un coup main au restaurant, et puis Charlene, la serveuse dont Miles est amoureux depuis l’adolescence. Bea, la mère de Janine, a gardé d’excellentes relations avec son ancien gendre et accepte même de s’associer à lui dans un projet de restauration. Et puis, il y a Grace, la mère de Miles, décédée d’un cancer lorsque celui-ci était étudiant à l’Université. 


Empire Falls


Je ne regrette pas d’avoir tant attendu pour lire ce roman car j’ai savouré ma lecture comme peu d’autres avant celle-ci. Le roman a été récompensé par le Prix Pulitzer de la Fiction en 2002 et je trouve que c’est largement mérité. Le déclin de l'Empire Whiting est une fresque sociale, un roman profondément humain et poignant. C’est une histoire d’emprise économique mais pas seulement. Il est aussi beaucoup question de manipulation. Pour autant, le roman est plus léger qu’il n’y paraît car il n’est pas dénoué d’humour. En lisant Richard Russo, j’ai pensé à d’autres auteurs américains que j’affectionne particulièrement comme Russell Banks ou John Irving.  J’ai découvert à l’occasion de cette lecture que le roman de Richard Russo a été adapté en mini-série par Fred Schepisi en 2005 et diffusée sur la chaîne de télévision américaine HBO. J’avoue que je serais curieuse de voir le résultat. 

📌Le déclin de l'empire Whiting. Richard Russo. Editions 10/18, 640 pages (2004)



Commentaires

keisha a dit…
Je réalise que mon billet n'évoque pas Grace, pourtant une figure tragique et remarquable, cette femme. Il me reste un titre de l'auteur à lire, si ça te dit... ^_^
je lis je blogue a dit…
Ah oui, ça me dit beaucoup même. C'est quel titre ?
Ingannmic, a dit…
J'ai découvert Russo avec ce titre, que j'ai beaucoup aimé aussi, mais je crois encore lui avoir préféré Un homme presque parfait... que Keisha a lu aussi je crois. Je suis en train de me souvenir que nous avions d'ailleurs à une époque fait une LC autour de cet auteur (dans ce lien vers mon billet, tu auras les avis des autres participants, si cela t'intéresse : https://bookin-ingannmic.blogspot.com/2020/04/le-pont-des-soupirs-richard-russo.html).
Je vois en tous cas qu'à l'issue de cette expérience fructueuse, tu n'attendras pas 20 autres années pour relire Russo !
keisha a dit…
Un rôle qui me convient.
Mais il en existe plein d'autres, si tu veux découvrir.
Kathel a dit…
Je suis ravie de lire vos billets ce matin ! D'abord pour le "pas de côté" par rapport à la rentrée littéraire, ensuite parce que je suis (archi)fan de Richard Russo.
Sandrine a dit…
Roman 100% américain qui semble avoir tout pour me plaire. J'ai pris connaissance un peu tard de la LC pour me joindre à vous.
je lis je blogue a dit…
C'est amusant car j'ai fais une liste des romans de Russo, après ma lecture de "L'empire Whiting", avec l'idée de lire une bonne partie de son œuvre. Je viens de voir sur ton blog que tu as déjà lu pas mal de livres de Russo. Si "Trajectoire" est dispo dans ta bibli de quartier, ça m'arrangerait. Sinon, je peux commander "Un rôle qui me convient" (ça prendra juste un peu plus de temps). On peut même prévoir deux LC. Quelle(s) date(s) t'arrangerais?
je lis je blogue a dit…
Merci pour le lien. En effet, je n'attendrai pas si longtemps pour relire Russo. Dans une veine peut-être similaire, je dois aussi lire (depuis très longtemps) "Les corrections" de Jonathan Franzen.
je lis je blogue a dit…
Keisha prévoit d'en organiser une autre, si cela t'intéresse.
je lis je blogue a dit…
Ton enthousiasme fait plaisir ! Je vais faire un tour sur ton blog pour lire tes billets sur Russo
Alex-Mot-à-Mots a dit…
Après tout vos billets élogieux, je viens de le réserver à ma BM.
Fanja a dit…
J'ai failli regretter son acquisition sur le coup de l'impulsion il y a quelques années et j'ai craint qu'il ne rejoigne la pile des vieilles PAL abandonnées un jour. Vraiment ravie de l'avoir enfin sorti de ma PAL. C'est toujours une victoire en soi un PAL moins 1, mais c'était aussi un vrai plaisir de lecture, qui impose son rythme (mais on y prend goût). Toujours pas lu Irving ni Banks, mais c'est en projet (depuis des lustres...).
Fanja a dit…
Je ne vous rejoins pas pour la prochaine LC Russo car je voudrais faire passer "Un homme presque parfait" avant, et ce serait plutôt l'année prochaine. En revanche, je suis très intéressée par le Franzen, en prévision aussi depuis des lustres (mais je le visualise plus pour l'année prochaine - début 2024 ?).
je lis je blogue a dit…
Janvier ou février, comme tu veux
je lis je blogue a dit…
Ravie de t'avoir donné envie de le lire avec mes "co-lectrices". Je suis sûre que tu vas te régaler
je lis je blogue a dit…
Du coup, tu peux peut-être en rajouter deux dans ta PAL. (^_^)
Aifelle a dit…
J'ai adoré ce roman là, tout comme les 4 autres que j'ai lus. J'ai un autre titre dans ma PAL "Quatre saisons à Mohawk".
Miss Sunalee a dit…
Je fais tache: je n'arrive pas à apprécier Richard Russo, malgré deux essais... qui m'ont ennuyée.
je lis je blogue a dit…
ce sont des choses qui arrivent. C'est l'intrigue, le style ou les deux qui t'ennuient ?
Miss Sunalee a dit…
les deux combinés probablement !
keisha a dit…
Trajectoire, je l'ai lu, il s'agit de nouvelles et j'ai sans doute eu la flemme d'en parler.
Un rôle qui me convient ça pourrait aller, surtout si ce n'est pas tout de suite, car il faut le lire! ^_^ On se calera une date, OK.
Ceci étant je peux relire Trajectoire, s'il y a un challenge nouvelles quelque part, on peut faire du deux en un?
Actuellement je suis quasi à fond dans la RL, mais pas que quand même. Je peux réemprunter trajectoire, 300 pages, ça le fera bien.
Fanja a dit…
Disons février ? 😊
Ingannmic, a dit…
Ah Franzen, j'adore !! J'ai déjà lu Les corrections, ainsi que Freedom et Purity.. et j'ai Crossroads sur ma pile. Je me joindrai peut-être à vous mais avec ce titre du coup, si vous faite une LC de cet auteur (à condition que cela ne tombe pas sur le Mois latino !)
je lis je blogue a dit…
Dis moi, si ça te convient le 17 décembre pour "Un rôle qui me convient" (ça me laisse largement le temps de le trouver) et 14 janvier pour "Trajectoire" (pendant le challenge Bonnes nouvelles).
je lis je blogue a dit…
Pour "Les corrections" je propose le 18 février (puisque Ingrid l'a déjà lu)
Pour "Crossroads", je n'ai pas de préférence. A girl, tu te joins à Ingannmic et moi pour ce second titre ? Peut-être en novembre ou décembre ? Sinon, en mars, si A girl préfère lire "Les corrections" avant.
je lis je blogue a dit…
Es tu intéressée par une lecture commune de "Quatre saisons à Mohawk" ?
Sacha a dit…
Oh oh, c'est très alléchant. J'aime ce genre de fresque américaine et je n'ai jamais lu de roman de Richard Russo. Ce sera parfait pour les pavés et les épais de l'été prochain si j'ai bien compris :-)
je lis je blogue a dit…
C'est vrai qu'il y a quelques pavés dans la biblio de Russo mais on programme plusieurs LC avant l'été, si tu veux te joindre à nous
keisha a dit…
Efficacité est ton deuxième prénom! Décembre, janvier, ça va, j'ai des challenges en novembre, sous les pavés les pages , et feuilles allemandes. Je note dans un coin. Le Russo existe en poche.
Sandrine a dit…
Ça sent la LC ici : Alexandra préviens-moi pour que je les inscrive sur le blog "Lectures communes" si tu veux. Si c'est janvier ou février, je me joindrai peut-être à une LC Russo ou Franzen, dont j'ai déjà lu "Les corrections" aussi. Pourquoi pas une LC sur un auteur plutôt que sur un titre en particulier ?
je lis je blogue a dit…
Par auteur, c'est une bonne solution effectivement. Les LC de Russo sont déjà calées mais on peut le faire pour Franzen. J'attends encore les réponses de A Girl et Ingrid. Je te préviens dès que possible pour enregistrer tout ça sur le blog des LC.
je lis je blogue a dit…
Je note aussi. Super contente !
Ingannmic, a dit…
Si cela te va, je préfèrerais avril (en mars, il y a Europe de l'est et j'y consacre généralement tout le mois) ?
je lis je blogue a dit…
ça me convient très bien. Je participe aux mêmes challenges que toi. Que penses tu du 7 avril ? Cela laisse le temps de s'organiser après ce mois de l'Europe de l'Est qui sera sans doute intense.
Ingannmic, a dit…
C'est parfait, je bloque le 7 !
je lis je blogue a dit…
Pareil !
claudialucia a dit…
Vingt ans déjà ? Je n'en reviens pas ! Pourtant, je me souviens bien de ce livre que j'ai lu mais pas commenté car mon blog n'existait pas encore.

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus