Ada et Graff. Dany Héricourt

Ada et Graff. Dany Héricourt


Ada et Graff, c’est l’histoire d’un dernier amour, celui de deux êtres libres mais cabossés par la vie. Elle, Ada, est une septuagénaire d’origine galloise. Elle est née à Ashriver, un village minier installé au cœur des fameuses vallées noirs. Une série de drames l’ont incitée à s’exiler, à l’âge de 17 ans, sur l'île d'Anglesey chez sa tante. A trente ans, elle épouse un médecin français et part vivre à La Roque, un bourg situé au pied du Mont Mézenc dans le Massif Central. Elle devient mère sur le tard, d’une petite Becca. Lorsque le roman débute, Ada vit dans l’espoir de récupérer sa fille, embrigadée dans une secte religieuse depuis plusieurs années. Au village, elle passe un peu pour l’excentrique de service, une étrangère énigmatique mais une vieille dame gracieuse et polie : une vraie Anglaise, dit-on. Graff, lui, est un Circassien, un Tsigane, un Lovàris. Il est né dans un camp de concentration en Transnistrie. Il est devenu funambule par amour et a sillonné l’Europe de l’Est avec sa belle. Lorsque leur relation s’est terminée, il a exercé différents métiers avant de revenir à son premier amour : le cirque. Blessé à la jambe, suite à une chute idiote, il doit abandonner la troupe et rester sur place, à La Roque. Sa roulotte est installée sur le terrain des Deletang. C’est donc Ada, la propriétaire. Entre ces deux-là, naît une douce idylle. Le roman est entrecoupé de lettres qu’Ada, la taiseuse, écrit à son amant. Elle lui raconte sa vie, ses tristesses, sa fille perdue. Graff, quant à lui, distille quelques informations disparates sur son passé : sa grand-mère Chirikla qui l’a élevé, sa relation tragique avec Raluca, sa vie sur la route, etc. D’autres chapitres sont consacrés à Becca et à son fils Dom.  

Dany Héricourt, autrice franco-britannique, signe un roman sensible et délicat. En moins de 300 pages, elle aborde des sujets aussi divers que l’amour filiale, les vicissitudes de l’âge mur ou la sexualité des séniors. La romancière procède par petites touches discrètes et parfois sans même avoir l’air d’y toucher. Elle évoque par exemple les persécutions dont les Roms ont été les victimes et les catastrophes minières du Pays de Galle, dont celle d'Aberfan en octobre 1966. A travers le personnage de Becca, il est également question d’écologie, de résistance civile et de mouvements sectaires. Ada et Graff est le second roman de Dany Héricourt après La cuillère (Liana Levi, 2020). 


Extrait :

« Elle sait qu’elle rêve.

Elle rêve du funambule. Dans un décor blanc, étendue enneigée ou mer de glace, la figure s’éloigne sur un câble dont les points d’attache se perdent dans la blancheur. Le pied de cuir noir en appui, les bras en croix, les mains ouvertes, la course impertinente et orgueilleuse d’un christ joyeux ayant échappé à l’œil de son créateur. Quand ses côtes se soulèvent pour recevoir l’air qui rythme la traversée, la dormeuse, par mimétisme, inspire aussi. Stay asleep, elle songe. Ne te réveille pas, Ada. 

Le claquement d’une porte de camionnette perturbe son sommeil, puis le hennissement d’un cheval. Elle veut rêver encore, prolonger la traversée et saisir le visage qui toujours s’élude. Elle serre les paupières pour capter l’oscillation infime de son corps au moment où il pivote la tête. Son pied glisse, le bras chavire, le funambule plonge. Ada est réveillée avant qu’il ne s’écrase au sol.»

 

📌Ada et Graff. Dany Héricourt. Liana Levi, 288 p.  (2022)


Commentaires

Aifelle a dit…
Je ne connais pas cette autrice, mais ce que tu dis de son roman m'intéresse.
je lis je blogue a dit…
C'est un beau roman qui effleure beaucoup de sujets

Posts les plus consultés de ce blog

Une saison pour les ombres. R.J. Ellory

Les Doigts coupés. Hannelore Cayre

Le bureau d'éclaircissement des destins. Gaëlle Nohant

Neuf vies. Peter Swanson

A la ligne. Joseph Ponthus